Le Chat Ganté

Les Origines du chat domestique

Qu’ils soient persans, siamois ou de gouttière, les 600 millions de chats domestiques  qui miaulent aujourd’hui dans les chaumières du monde ont tous le même ancêtre : le Chat Ganté, Felis silvestris lybica. Un chat sauvage qui peuplait le Moyen-Orient, il y a environ 11 000 ans avant notre ère.

Ses descendants sauvages, encore présents en Afrique, sont légèrement plus petits que nos chats domestiques. Ils ont un corps longiligne, sont hauts sur pattes, et arborent un pelage fauve, plus clair sur le bout des pattes, d’où leur nom de chat ganté. C’est lui l’ancêtre de nos chats domestiques et non pas, comme on pourrait le croire, le chat forestier d’Europe (Felis silvestris silvestris) qui vit toujours à l’état sauvage en France et qui est seulement leur cousin.

Ravissant petit félin sauvage des savanes et des déserts africains, le chat ganté a une apparence très proche de celle des chats que l’on peut observer sur les peintures égyptiennes de l’Antiquité.

Animal de préférence nocturne, il chasse au crépuscule ou durant la nuit. La journée, il se protège de la chaleur dans des terriers ou dans des arbres.

felis_silvestris_lybica
Une "domestication" pas si récente...

Felis Catus & le croissant fértile

On a pensé pendant longtemps que les chats furent domestiqués il y a plus de 4000 ans par les Égyptiens. D’un point de vue géographique, cette théorie a du sens, car on possède des preuves ADN que les chats domestiques modernes partagent un ancêtre commun avec le chat sauvage d’Afrique. Cependant, en 2004, on a exhumé en Chypre un ancien tombeau vieux de 9500 ans datant de l’époque néolithique. Celui-ci renfermait les restes d’un chat enterré avec son humain, ce qui laisse à penser que les humains ont possédé les chats bien avant cette période de 4000 ans.

Mais le début de la « domestication » a sûrement commencé des milliers d’années plus tôt, quand les humains et les chats ancestraux sont progressivement devenus plus interdépendants. Le processus de domestication a vraisemblablement commencé au cours de la période pendant laquelle l’humanité est passée du stade chasseur/cueilleur  à celui d’éleveur/cultivateur  adoptant des modes de vie plus agricoles et sédentaires, en particulier dans le Croissant Fertile (région du Moyen-Orient comprenant les territoires des États actuels du Liban, de Chypre, du Koweït, de Palestine (Cisjordanie et Gaza) ainsi que des parties de la Jordanie, de la Syrie, de l’Irak, de l’Iran, de l’Égypte et le sud-est de la Turquie ).

Ce changement s’est produit il y a 10-11 000 ans, et a été rendu possible par la domestication de certaines herbes et graminées sauvages. La relation humain/chat était bénéfique pour le contrôle des rongeurs destructeurs de récoltes. Bien que de nombreux chats aient fini par devenir animaux de compagnie, le chat moderne n’est pas totalement domestiqué au sens classique du terme (comme le chien), ont va plutôt dire qu’il est apprivoisé. Les chats modernes sont restés autosuffisants si c’est nécessaire, conservant de grandes compétences en chasse même quand on leur fournit leur nourriture.

Le chat domestique Felis Catus, créé par Carl von Linné en 1758,  occupe la plupart des parties habitables du monde.

croissant_fertile_carte
Introduits par les Romains en Europe

L'expansion des chats sur le Vieux Continent

Les chats se sont répandus dans toutes les parties du Vieux Monde il y a environ 3000 ans probablement, le long des routes marchandes qui reliaient les civilisations anciennes grecques et phéniciennes.

Les Romains appréciaient les chats pour l’élimination des nuisibles mais aussi pour leur caractère affectueux et réconfortant en période de guerre. Les légions romaines en ont sans doute amené avec elles pendant leurs campagnes en Gaule et même en Grande-Bretagne.

Il y a de cela 1600 ans, les Romains ont quitté la Grande-Bretagne antique, laissant de nombreux chats derrière eux. Pendant leurs invasions de la Grande-Bretagne, il y a environ mille ans, on pense que les Vikings ont pris certains des chats domestiqués (que les Romains avaient abandonnés) pour les ramener en Norvège.

europe_in_1923-1
Le chat un animal essentiel pour l'humanité

Sorcellerie & pandemie

En Grande Bretagne, il y a environ 700 ans une aura de suspicion a commencé à entourer les chats, que l’on disait liés à la sorcellerie, et s’est rapidement propagée au reste de l’Europe.  Le clergé associant le chat au diable du fait de ses traits, édicta qu’il était interdit aux Chrétiens de posséder des chats, ce qui en accéléra le massacre sur tout le Vieux Continent, car tués par centaines de milliers. Beaucoup pensent que cette extermination des chats permit la prolifération des rats et rongeurs en Europe et joua un rôle très important dans la propagation de la Peste noire entre 1347 et 1352, qui rappelons le est arrivée avec les rats présents dans les cales de navires dans le port de Gênes

Dans les années 1500, les chats ont regagné leur popularité. Les marchands et explorateurs du Nouveau Monde quittèrent l’Europe pendant les années 1600 et 1700, ce qui conduisit à l’introduction des chats domestiques en Amérique.

chat-souris
A la conquête des foyers

Le chat moderne

On estime qu’il y a actuellement plus de 600 millions de chats dans le monde, dont 76 millions de chats en Europe.

Les chats sont les animaux de compagnie les plus populaires du monde. Certains pays comme le Japon leur vouent de véritable culte  et des villes comme Istanbul les traitent comme des rois mettant en place des campagnes de protection (vaccination, stérilisation, construction d’abris) de tous les chats de la cité. Je vous invite à regarder ce magnifique documentaire  Kedi – Des chats et des hommes

La France s’affiche comme un pays « Cat Friendly » puisqu’elle compte quasiment 2 fois plus de chats (15 millions) que de chiens (7,6 millions). Pour en savoir plus vous pouvez consulter l’article « Les Français et les animaux de compagnie »

De nos jours, il existe également plus de 100 races de chats domestiques (dont 60 reconnus par le LOOF), avec de nouvelles races constamment en développement.

fb_img_1575445075429-2