Les Zoomies

Qui n’a pas déjà vu son félin préféré, soudainement « peter les plombs » et s’adonner à des périodes d’activité frénétique, en courant après des proies invisibles ou s’attaquant à votre mobilier ou même à vos jambes et vos bras  ?

Ce comportement a un nom, les zoomies , et a bien sûre des explications

Coup de projecteur sur ce comportement qui nous fait autant rire, qu’il nous intrigue

sarah-boudreau-edrcn6buyzg-unsplash-2

Un animal crepusculaire

Vous pourrez observer que les moments de folies de votre chat, arrivent souvent en fin de journée, début de soirée et ce n’est pas pour rien !

On pense à tort que le chat est animal nocturne, mais dans les faits c’est à l’aube et au crépuscule qu’il est le plus actif. À l’état sauvage, c’est à ces moments du jour qu’il part en chasse dans la nature.

saso-tusar-yp19kadwhei-unsplash

Un moyen d'évacuer son énergie

Les chats domestiqués et notamment ceux qui vivent en appartement n’ont en effet pas toujours l’occasion d’utiliser toutes leurs capacités de chasseurs. Ce manque de stimuli se traduit par ce qu’on appelle « quart d’heure » de folie, les zoomies. Subitement il va se mettre à courir frénétiquement et ainsi il va évacuer toute l’énergie accumulée durant la journée, que leur mode de vie sédentaire ne leur permet plus d’utiliser.  Ce moment de folie passé, et l’énergie évacuée, votre « tigre de salon » redevient un gentil petit minou, comme si de rien n’était.

santiago-steinkamp-f3_axggu2i4-unsplash-2

Un comportement à surveiller

Ce comportement concerne principalement les jeunes chats et les chats d’appartement qui manquent de stimuli. Mais il se peut que votre félin adopte brutalement ce besoin frénétique de courir partout et même de vous attaquer les jambes. Dans ce cas il peut être la résultante d’un stress consécutif à un changement. Un déménagement, l’arrivée d’un nouvel humain ou congénère dans sa maison… votre chat est  sensible à son environnement, et tout changement peut entraîner stress et angoisse. En adoptant se comportement frénétique il évacue son stress mais vous passe également un message sur son état d’esprit.

kazuky-akayashi-1y19kkopjk4-unsplash-2

Satisfaire ses besoins

N’hésitez pas à l’apaiser, en satisfaisant ses besoins ethologiques et physiologiques :

  • Passez plus de temps avec lui  que ce soit des phases de jeux (courtes et fréquentes) ou des phases de câlins.
  • Enrichissez son environnement en lui aménageant des étagères en hauteur, en lui installant un arbre à chat et des jouets variés, lui permettant d’appréhender son nouvel environnement en toute quiétude.
  • Si vous avez la possibilité de lui aménager un accès extérieur sécurisé, cela lui permettra de satisfaire ses instincts de chasseur

Surtout ne le grondez pas ! son comportement est uniquement  guidé par son instinct et la réprimande ne ferait qu’accentuer son stress.

Si malgré tout cela, ce comportement inhabituel persiste, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire et/ou un comportementaliste, certaines affections entraînent des coups de folie chez le chat (l’hyperthyroïdie, les allergies et maladies de peau, les puces et même la cécité et la surdité…)

phil-carey-d5jvk31wwjw-unsplash-2